Créer un plan de retraite

Transcription descriptive : Découvrez ce qui est nécessaire pour élaborer un plan de retraite ouvre dans autre page

Qu’est-ce que vous vous imaginez faire à la retraite? Peut-être partir en voyage avec vos petits-enfants ou rénover votre maison avec votre partenaire? Ou plutôt faire du bénévolat à votre organisme sans but lucratif favori ou vous initier à un sport pour faire la connaissance de nouvelles personnes? Quels que soient vos rêves pour la retraite, ils ne se réaliseront pas du jour au lendemain. Vous aurez besoin d’un plan de retraite pour que ces rêves deviennent réalité. Mais, par où commencer?

Jeune  femme qui regarde droit devant, avec un panorama urbain flou derrière elle.

Planifier jusqu’au départ en retraite

Mell a 28 ans et vit à Cambridge avec son partenaire. Elle vient de rembourser sa dette d’étudiante et sa carte de crédit et elle se penche maintenant sur la planification de sa retraite. Ses parents ont immigré au Canada quand elle était jeune et elle voit à quel point ils peinent à joindre les deux bouts maintenant qu’ils sont plus âgés. Comme ils n’avaient pas de régime de retraite au travail et qu’ils n’ont pas économisé assez quand ils étaient jeunes, ils travaillent encore à 70 ans. Elle ne veut pas se retrouver dans cette situation et elle a donc rencontré un conseiller en planification financière et elle s’est fixé des objectifs à long terme. Avec l’aide de son conseiller, elle a décidé de transférer automatiquement de son chèque de paye bimensuel 50 dollars vers un compte de REER et 50 dollars vers un compte d’épargne d’urgence. Ses moyens financiers ne lui permettent pas d’en faire plus, mais elle épargne, au total, 200 dollars par mois. Cela représente également 200 dollars de moins en revenu disponible par mois, ce qui ne semble pas beaucoup, mais cela l’empêche d’aller aussi souvent au restaurant avec des amis que dans le passé. Elle invite maintenant ses amis chez elle, selon la formule du repas-partage, au lieu d’aller au restaurant.

Les gens rencontrent souvent un conseiller en planification financière pour créer un plan de retraite qui leur est propre. Si c’est ce que vous voulez faire, vérifiez que cette personne connaît suffisamment le domaine de la retraite, puisque ce n’est pas le cas de tous les conseillers. De nombreuses personnes décident de préparer leur plan elles-mêmes. Indépendamment de votre choix, vous devrez rassembler quelques documents et quelques renseignements pour vous assurer d’avoir tous les détails nécessaires pour prendre des décisions financières éclairées.  

Voici la liste de ce que vous devriez faire avant de préparer votre plan vous-même ou de rencontrer un conseiller en planification financière.

1. Préparez une pièce d’identité

Si vous rencontrez un conseiller en planification financière, il pourra vous demander de confirmer votre identité (p. ex. avec un permis de conduire).

2. Rassemblez vos documents financiers

Les documents ci-dessous sont nécessaires pour calculer la valeur de vos biens et ce dont vous pourriez avoir besoin pour épargner pour votre retraite :

  • documents administratifs du régime de retraite, le cas échéant;
  • relevés de comptes bancaires, y compris comptes d’épargne et compte-chèques;
  • relevés du régime enregistré d’épargne-retraite (REER), le cas échéant;
  • relevés du compte d’épargne libre d’impôt (CELI), le cas échéant;
  • autres relevés de vos investissements, comme obligations, actions, fonds communs de placement;
  • avis de cotisation émis par l’Agence du revenu du Canada depuis six ans ou depuis que vous travaillez, si c’est depuis moins de six ans.  

3. Dressez la liste de vos dépenses actuelles

Savoir combien vous dépensez actuellement permettra de connaître vos besoins financiers à la retraite. Examinez trois mois de relevés de carte de crédit et de relevés bancaires pour savoir comment vous avez dépensé votre argent. Certaines de vos dépenses seront probablement les suivantes :

  • factures de services publics (électricité, eau, gaz, collecte des eaux usées et des déchets);
  • autres factures (téléphone, câble, Internet, Netflix, Spotify, assurance);
  • impôt foncier;
  • loyer;
  • divertissements (billets de cinéma, billets de concert, sorties avec des amis, livres, etc.);
  • alimentation (épicerie, restaurants, Starbucks, Tim Hortons);
  • alcool, s’il y a lieu (achats en magasin, bars, clubs et brasseries);
  • fournitures pour animaux, s’il y a lieu (nourriture, friandises, jouets, dépenses médicales);
  • produits pour la maison (papier toilette, serviettes de papier, produits de nettoyage, ampoules, etc.);
  • vêtements;
  • vacances;
  • transport (transports en commun, voiture, covoiturage).

4. Dressez la liste de vos dettes et de vos prêts

Dressez la liste de toutes vos dettes et de tous vos prêts actuels, en indiquant ce qui vous reste à rembourser, et le montant et la fréquence de vos paiements. Cette information servira à évaluer ce qui devrait être remboursé à votre départ en retraite ou les remboursements qu’il vous restera à planifier. Vos dettes et vos prêts pourraient être les suivants :

  • prêts d’étudiant/pour frais d’études;
  • paiements pour la voiture;
  • hypothèque sur la résidence principale;
  • ligne de crédit (garantie ou non);
  • hypothèque sur d’autres biens (résidence d’été, chalet, bien immobilier à l’étranger, bien locatif);
  • carte de crédit;
  • prêts de la famille/d’amis. 

5. Évaluez vos besoins financiers à la retraite

Vous avez peut-être entendu dire qu’un chiffre magique révèle ce que vous devez économiser avant de partir en retraite, mais ce n’est pas universel. Utilisez la Calculatrice du revenu de retraite ouvre dans autre page du gouvernement du Canada pour connaître vos besoins financiers à la retraite et commencer à réfléchir aux économies à réaliser en vue d’atteindre ce but. L’information que vous avez rassemblée ci-dessus au sujet des dépenses et des dettes servira ici.

6. Apprenez ce que vous pourrez recevoir du gouvernement et de votre employeur

Au Canada, le gouvernement a mis sur pied des dispositifs de soutien pour offrir des revenus à la retraite, comme le Régime de pensions du Canada et le programme de Sécurité de la vieillesse. Ces fonds ne visent pas à vous soutenir exclusivement quand vous prendrez votre retraite, mais plutôt à compléter votre régime d’épargne-retraite offert par l’employeur, votre régime de retraite et votre épargne personnelle. Pour savoir ce que vous pourrez percevoir, allez à la page Web des pensions publiques ouvre dans autre page du gouvernement du Canada et examinez les documents de votre régime de retraite. La différence entre ces soutiens et ce que vous devrez dépenser chaque année à la retraite représente ce que vous devrez épargner.

7. Progressez à petites étapes dans la planification de votre retraite

Maintenant que vous savez approximativement ce dont vous aurez besoin à la retraite et ce que vous recevrez du gouvernement et de votre régime d’épargne-retraite offert par l’employeur ou de votre régime de retraite, vous devez commencer à épargner pour combler cet écart.

Comment ne manquer de rien à votre retraite
Description de l’image intitulée « Comment ne manquer de rien à votre retraite » ouvre dans autre page

Les autres hypothèses de calcul ci-dessous ont été utilisées :

  1. Régime de retraite à cotisations déterminées (CD) sera la cotisation annuelle est de 10 % du salaire (5 % à la charge de l’employeur et 5 % à la charge de l’employée) et si son salaire augmente de 2,5 % par an;
  2. taux de rendement de 4,0 % par an pour les placements dans le régime de retraite à CD;
  3. elle commencera à percevoir les prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) et du Régime de pensions du Canada (RPC) à l’âge de 65 ans et ses prestations augmenteront au taux de 2,0 % par an;
  4. les projections des prestations du RPC (y compris la bonification du RPC) sont estimées dans l’hypothèse où elle versera ses cotisations maximales au RPC pendant les 35 années de sa vie professionnelle;
  5. les valeurs estimées de son revenu total, de la SV et du RPC sont calculées dans l’hypothèse d’un taux d’actualisation de 4,0 % par an.

Comme c’est un montant décourageant, vous devez commencer dès maintenant. Financez votre retraite en premier, n’attendez pas à la fin de la semaine ou du mois pour mettre de côté ce qui vous reste. Avancez à petits pas en programmant des déductions automatiques de votre compte bancaire pour les transférer vers un REER. Participez au plan d’épargne-retraite offert par votre employeur ou, à vos critères de recherche d’emploi, ajoutez un régime de retraite enregistré.

Que vous décidiez de planifier votre retraite vous-même ou de rencontrer un conseiller en planification financière, la clé de la réussite consiste à le faire sans tarder, pendant que le temps joue en votre faveur.

Haut de la page

  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Suivez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur Linkedin