Comment bien déchiffrer une offre d’emploi

Transcription descriptive : Trouvez un emploi qui comporte un régime de retraite ouvre dans autre page

Félicitations! Après des mois à la recherche d’un emploi, vous avez enfin une offre d’emploi devant vous. Avez-vous prêté seulement attention au salaire quand on vous a présenté cette offre? Vous n’êtes pas la seule personne dans ce cas − en majorité, nous nous intéressons avant tout à ce que nous empocherons dans un avenir proche. Mais d’autres facteurs rendent une rémunération séduisante et vous devez vous assurer de tenir compte de tous ces facteurs avant d’apposer votre signature sur la ligne en pointillé. Les régimes de retraite et les prestations santé peuvent souvent rendre une offre d’emploi plus rentable financièrement pour vous, même à un salaire inférieur. Tenez compte des facteurs ci-dessous, en plus du salaire.

1. Régime de retraite ou régime d’épargne-retraite offert par l’employeur

Participer à un régime de retraite, en plus de percevoir votre salaire, vous fait gagner plus, au total, qu’une autre personne percevant exactement le même salaire, mais sans régime de retraite. Même si votre salaire est inférieur, vous gagnerez plus, en fin de compte, surtout si votre employeur doit cotiser à votre régime de retraite.

Regardez le tableau ci-dessous. C’est une comparaison entre 2 scénarios : une offre d’emploi de 42 000 $ sans régime de retraite et une offre d’emploi de 40 000 $ avec un régime de retraite à cotisations déterminées. Regardez la différence liée au régime de retraite offert par l’employeur après un, trois et cinq ans.

Comparaison entre offres d’emploi
  Scénario d’offre d’emploi 1 : 42 000 $ sans régime de retraite Scénario d’offre d’emploi 2 : 40 000 $ avec un régime de retraite à cotisations déterminées Différence dans la rémunération totale
Cotisation au régime de retraite 0 % 10 % du salaire par an pour la cotisation (5 % à la charge de l’employeur, 5 % à la charge de l’employé)  
Rémunération totale après une année de travail, après impôts 35 700 $
(35 700 $ de salaire net + 0 $ pour la retraite)
36 379 $
(32 300 $ de salaire net + 4 079 $ pour la retraite)
679 $ de plus avec un régime de retraite
Rémunération totale après trois années de travail, après impôts 109 800 $
(109 800 $ de salaire net + 0 $ pour la retraite)
112 389 $
(99 343 $ de salaire net + 13 046 $ pour la retraite)
2 589 $ de plus avec un régime de retraite
Rémunération totale après cinq années de travail, après impôts 187 651 $
(187 651 $ de salaire net + 0 $ pour la retraite)
192 962 $
(169 780 $ de salaire net + 23 182 $ pour la retraite)
5 311 $ de plus avec un régime de retraite

Les chiffres de cette comparaison reposent sur les hypothèses suivantes :

  1. hausse de salaire de 2,5 % par an;
  2. taux de rendement des investissements de 4,0 % par an;
  3. taux d’imposition uniforme de 15 %, conformément au taux d’imposition moyen de 2018 de l’Ontario pour 40 000 $ de revenu;
  4. montant du salaire net calculé en tenant seulement compte des retenues pour l’impôt canadien sur le revenu et pour la cotisation de l’employé. Ne tient pas compte du Régime de pensions du Canada, des cotisations d’assurance emploi (AE) et d’autres retenues sur salaire.
  5. les résultats peuvent varier considérablement si d’autres hypothèses ou formules de calcul des prestations sont employées.

Si votre employeur ne vous offre pas de régime de retraite, demandez si vous pouvez adhérer à son régime d’épargne-retraite collectif. Bien que ce ne soit pas tout à fait la même chose qu’un régime de retraite, épargner dans ce type de régime vous permettra sans doute de bénéficier de frais administratifs inférieurs à ceux qui seraient à votre charge autrement, ce qui peut augmenter le rendement de votre épargne-retraite. De plus, dans certains cas, vous apprendrez que l’employeur double en partie vos cotisations.

Jeune homme devant un bâtiment en briques qui sourit à la caméra et tient un cellulaire dans une main

À l’affût d’un emploi avec un régime d’épargne-retraite

Dev a 24 ans et vit à Brampton avec ses parents. Il vient de finir ses études et est à la recherche d’un emploi. Il trouve que c’est vraiment difficile de trouver un emploi, mais il sait qu’il ne peut pas vivre pour toujours avec ses parents, même si c’est ce qu’ils veulent! Sept mois se sont écoulés et Dev n’a toujours pas d’emploi, mais il ne veut pas n’importe quel emploi. Dev sait que ce n’est pas facile d’épargner dans l’économie actuelle et qu’il devra utiliser son argent pour rembourser son prêt d’étudiant. Il recherche donc un emploi avec un régime d’épargne-retraite qui lui permettra d’épargner automatiquement pour sa retraite. Comme il sait que trouver l’emploi qui lui convient, avec un régime d’épargne-retraite, lui prendra plus de temps, il fait des travaux de programmation à droite et à gauche. Ils ne lui rapportent pas beaucoup, mais, avec ce qu’il gagne, il rembourse sa dette d’étudiant et met un peu d’argent de côté dans un REER.

2. Prestations santé

La nouvelle société offre-t-elle un régime d’assurance-santé, des soins de la vue, des soins dentaires ou des prestations d’invalidité? Si ce n’est pas le cas, cela pourra vous coûter cher, car les dépenses de santé grimpent vite. Les Canadiens dépensent en moyenne 355 $ par an pour les soins dentaires. Bien que les prestations santé ne vous semblent peut-être pas importantes − après tout, vous êtes jeune et en santé − un régime d’assurance offert par votre employeur réduira vos dépenses médicales, plus tard, et couvrira peut-être celles de votre conjointe ou de votre conjoint ou des personnes à votre charge, comme vos enfants. Après tout, ces séances de massage ne se paient pas toutes seules!

3. Assurance-vie

La nouvelle société vous offre-t-elle une assurance-vie? En vérité, nous finissons tous par mourir un jour et les frais funéraires coûtent en moyenne entre 8 500 et 20 000 dollars. C’est un lourd fardeau financier à faire porter à vos êtres chers, sans compter qu’ils vont devoir vivre sans votre revenu. Une assurance-vie prend soin de vos êtres chers quand vous n’êtes plus de ce monde. Votre entreprise vous offrira peut-être une police d’assurance à un taux plus raisonnable que si vous deviez l’acheter à titre individuel.

4. Perfectionnement professionnel, frais d’adhésion aux associations professionnelles

L’apprentissage de nouvelles compétences et le perfectionnement professionnel sont importants du début à la fin de votre carrière. Savoir que votre société vous rémunérera en formation afin que vous mainteniez votre efficacité vous soulagera d’un lourd fardeau. Elle réglera peut-être vos frais d’adhésion à une association professionnelle qui offre des formations et du réseautage ou qui vous tient au courant de l’évolution de votre secteur professionnel en diffusant des rapports et des livres blancs? Gardez cela à l’esprit et assurez-vous de demander à votre entreprise si elle offre des formations à l’interne et quelle est sa politique en matière de formations à l’externe.

5. Politique de travail à domicile

La nouvelle société vous offre-t-elle l’option de travailler à domicile? Pouvoir travailler chez vous un ou deux jours par semaine vous économisera les frais de déplacement pour vous rendre au travail et, qui sait, vous constaterez peut-être que votre production est en hausse chez vous, loin de ces collègues bavards (de plus, vous aurez peut-être un peu plus d’argent à mettre de côté pour votre retraite). Si la société n’a pas de politique de travail à domicile, votre employeur acceptera peut-être de régler vos frais de déplacement ou de stationnement?

6. Horaire de travail flexible

Certains jours, le besoin d’aller au travail un peu plus tard ou d’en partir un peu plus tôt à cause de rendez-vous chez le dentiste, de réunions parents/enseignants ou pour recevoir une livraison pourra bousculer votre journée de travail. Vous accepteriez peut-être de travailler plus longtemps chaque jour pendant un certain temps en échange d’une journée de congé par mois? Un horaire de travail flexible vous donnera le temps de faire face à ces événements.

7. Vacances

Combien de jours de vacances figurent dans votre offre? Les vacances sont importantes pour votre santé. Elles sont rafraîchissantes, vous ouvrent l’esprit et sont parfaites pour passer du temps en famille et avec des amis. Les milieux de travail typiques offrent deux semaines, mais c’est peut-être négociable pour vous. Ne perdez pas non plus de vue que, même si vous percevez le salaire minimal, vous avez quand même droit à l’indemnité de congé obligatoire. Par conséquent, même si vous n’avez aucun jour de vacances, vous recevrez cette indemnité.

Une offre d’emploi est une grande source de joie et la fin de votre recherche d’emploi vous enchante peut-être, mais n’acceptez pas n’importe quel emploi − acceptez celui qui convient à votre style de vie et répond à vos besoins. En plus du salaire, assurez-vous d’évaluer tous les facteurs de votre décision.

Haut de la page

  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Suivez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur Linkedin