L’épargne-retraite personnelle

Transcription descriptive : Établissez un fonds de retraite personnel ouvre dans autre page

Réfléchissez à votre retraite. Avec qui pensez-vous la passer? Et que ferez-vous pendant ce nouveau temps libre? Peu importe, vous devez savoir que l’argent versé par le Régime de pensions du Canada n’est pas destiné à être votre seule source de revenus pendant votre retraite (en 2018, la prestation maximale du RPC était de 1 134,17 dollars par mois, mais, en 2016, les Canadiens n’étaient que 6 p. cent à percevoir le montant maximal). L’épargne-retraite personnelle (et un régime de retraite offert par l’employeur) doivent être optimisés si vous voulez être financièrement à l’aise à la retraite pour vous permettre quelques folles dépenses.

La bonne nouvelle, c’est que de nombreuses options s’offrent à vous pour épargner en vue de votre retraite : des arrangements donnant droit à une aide fiscale, comme les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) ou les comptes d’épargne libre d’impôt (CELI), ainsi que d’autres formes d’épargne et de placements non enregistrés, comme les rentes viagères, les obligations, les certificats de placement garantis (CPG), les actions ou les fonds communs de placement. Si la perspective d’économiser en vue de votre retraite à votre âge vous dépasse, alors qu’il y a tant d’autres choses à faire avec votre argent – hypothèque, éducation, enfants, voyages – commencez modestement. Vous n’en reviendrez pas quand vous verrez fructifier votre argent en plaçant seulement 50 dollars par mois dans un compte d’épargne! Les régimes d’épargne ci-dessous conviennent particulièrement bien à la retraite.

Régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER)

Les REER sont offerts par des institutions financières comme les banques, les coopératives de crédit, les sociétés de fiducie et les compagnies d’assurance et sont approuvés par le gouvernement du Canada. Les cotisations aux REER donnent droit à une déduction fiscale qui diminue le montant de l’impôt que vous payez sur votre revenu. Les cotisations sont limitées annuellement à 18 pour cent de votre revenu gagné ou au plafond fixé par l’Agence du revenu du Canada (ARC). En 2017, ce plafond était de 26 010 dollars. Il est judicieux de connaître la limite de votre cotisation, ce que vous pouvez vérifier sur votre déclaration de revenu de l’année précédente. Si vous dépassez la limite de votre cotisation, ce dépassement sera imposé. Si votre cotisation est inférieure à votre limite, vous pourrez reporter à l’année suivante la différence entre celle-ci et votre cotisation.

Les revenus de vos placements dans le REER sont exonérés d’impôt tant que ces fonds demeurent dans le REER. En règle générale, vous devrez payer des impôts quand vous retirerez de l’argent de votre REER à la retraite. Cependant, comme pour la plupart des personnes à la retraite, le taux d’imposition est inférieur à cause d’un revenu modeste, vous paierez moins d’impôt en fin de compte. Dans certaines circonstances particulières, vous pouvez retirer de l’argent de votre REER avant la retraite sans payer d’impôt, par exemple pour acheter votre premier domicile ou pour des besoins d’éducation. Vous devez rembourser cet argent sur une période de 15 ans, si vous empruntez de l’argent dans le cadre du Régime d’accession à la propriété, ou sur une période de 10 ans, dans le cadre du Régime d’encouragement à l’éducation permanente.

Pour vous renseigner sur les régimes enregistrés d’épargne-retraite, allez au site Web du gouvernement du Canada ouvre dans autre page.

Jeune photographe qui se tient sur une montagne rocheuse avec son appareil photo dans les mains.

Travailler à la pige tout en épargnant pour la retraite

Craig a 26 ans et habite à Ottawa avec des amis du collège. Craig est photographe de mariage et adore son travail. Il peut voyager à des lieux sympas pour son travail. Une fois, on l’a fait aller en avion à Dubaï pour prendre des fiançailles en photo! Bien que Craig adore son travail, il n’a pas d’avantages sociaux ou de retraite. Il trouve qu’il a bien le temps d’épargner pour sa retraite, mais il sait aussi qu’il ne veut pas travailler jusqu’à 65 ans. Il met donc de côté 5. p. cent de ce qu’il gagne à chaque mariage dans un REER sur les recommandations d’un robot-conseiller. Bien que 5. p. cent semble peu, il sait qu’au fil du temps, cela deviendra une belle somme et, de plus, c’est tout ce qu’il peut se permettre financièrement.

Comptes d’épargne libres d’impôt (CELI)

Les CELI peuvent également vous servir à épargner pour votre retraite. De plus, vous pouvez utiliser un CELI pour épargner pour un but à court terme. Vous devez avoir au moins 18 ans et un numéro d’assurance sociale valide pour mettre de l’argent de côté dans un CELI. Vous ne pouvez pas utiliser les cotisations à votre CELI pour obtenir une déduction fiscale, mais tous les retraits ou les gains sont non imposables.

Faites attention, car votre cotisation annuelle à votre CELI est plafonnée. Ce plafond était de 5 500 dollars en 2018. Si votre cotisation dépasse ce plafond, vous paierez une pénalité sur le montant en excès jusqu’à ce que vous le retiriez. Si votre cotisation est inférieure au plafond cette année, vous pouvez reporter la différence à l’année prochaine. Pour vous renseigner sur les comptes d’épargne libres d’impôt, allez au site Web du gouvernement du Canada ouvre dans autre page.

Astuce :
Programmez des transferts automatiques de votre compte bancaire, le jour de la paye, qui seront déposés directement dans ces régimes. Cela facilite votre épargne-retraite, car vous n’aurez pas à penser à transférer cet argent. De plus, vous ne dépenserez pas l’argent que vous n’aurez pas dans votre portefeuille!

Différences entre CELI et REER

Vous vous demandez peut-être quelle est la différence entre les CELI et les REER.

  1. Les REER servent exclusivement à l’épargne-retraite, mais les CELI peuvent servir à n’importe quoi.
  2. Les cotisations aux REER sont déductibles d’impôt, ce qui veut dire que vous pouvez déduire vos cotisations du revenu que vous déclarez dans votre déclaration de revenu. Votre imposition sera inférieure, puisque votre revenu semblera inférieur. Les cotisations aux CELI ne sont pas déductibles d’impôt.
  3. Les retraits des REER à la retraite sont imposés, ce qui n’est pas le cas des retraits des CELI, à la retraite ou à un autre moment.
  4. Le 31 décembre de votre 71e année est le dernier jour où vous pouvez cotiser à vos REER. Vous devrez décider quoi en faire : soit retirer ces fonds, soit les transférer à un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), soit les utiliser pour acheter une rente viagère. Vous pouvez cotiser à vos CELI jusqu’à votre décès.
  5. Vous ne pouvez ouvrir un CELI qu’à 18 ans, mais vous pouvez ouvrir un REER à n’importe quel âge, à condition d’avoir un revenu.

Haut de la page

  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Suivez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur Linkedin