Introduction à l’assurance-vie

FSCO
Introduction à l’assurance-vie

C’est La Vie…

Vous pensez à une assurance-vie? Vous devez comprendre des faits. Visionnez notre vidéo pour en savior plus.

Transcription descriptive : C'est la vie... ouvre dans autre page

Qu’est-ce que l’assurance-vie?

Vous êtes sur la bonne voie pour réaliser vos objectifs dans la vie. Vous avez peut-être décroché votre premier emploi, quitté la maison familiale et acheté une maison, ou vous envisagez de vous marier ou venez d’obtenir une promotion. Vous pensez à souscrire une assurance-vie pour votre protection et celle de vos proches ou de vos actifs. L’assurance-vie peut aider à protéger les membres de votre famille et vos personnes à charge des difficultés financières et de l’endettement lorsque vous ne serez plus là pour subvenir à leurs besoins.

Comment l’assurance-vie fonctionne-t-elle?

L’assurance-vie, comme tous les types d’assurance, répartit le risque financier entre plusieurs personnes, qui contribuent à un fonds commun. Cela permet de réduire l’incidence financière d'un événement imprévu comme un décès. C’est un peu comme mettre de l’argent en lieu sûr pour protéger vos proches et vos actifs et pour régler vos dettes si vous veniez à ne plus pouvoir le faire.

Vous avez peut-être entendu dire par des membres de votre famille et des amis que le fait de souscrire une assurance-vie à un jeune âge offre des avantages. Pourquoi? C’est qu’au moment où vous soumettez une proposition pour une assurance-vie temporaire ou permanente, l’assureur évalue le degré de risque que vous représentez. Il tient compte de votre âge, de votre sexe, de votre poids et de vos antécédents médicaux, puis vous place dans des catégories de risques qui aident à déterminer les primes et la couverture. En général, plus vous êtes jeune et en santé, plus le risque est faible et plus le montant des primes est bas.

Votre police d’assurance-vie est un contrat établi entre vous et un assureur. Vous acceptez de payer des frais que l’on appelle une prime, et l’assureur convient de verser à vos bénéficiaires ou à vos héritiers un montant d’argent à votre décès. Le règlement remis à vos bénéficiaires, que l’on appelle une prestation de décès, est une somme forfaitaire libre d’impôt qui peut servir à payer vos funérailles. La prestation de décès peut aussi être utilisée pour rembourser des prêts d’études et d’autres dettes, pour subvenir aux besoins de vos proches, pour donner à une œuvre de charité ou pour établir une fiducie.

Votre succession

À votre décès, les actifs et les dettes que vous laissez (à l’exception de votre résidence principale) composent votre « succession ». Avant que vos proches ne puissent hériter d’argent ou de biens, votre succession doit payer ce qui suit :

La succession devra payer les dettes avec vos actifs au moment de votre décès. Une maison, un chalet, une voiture ou toute autre forme d’investissement pourrait servir à régler votre dette. Si la succession ne contient pas suffisamment d’actifs pour régler la dette, elle sera déclarée insolvable (puisque la dette ne peut pas être remboursée). Les dettes impayées ne sont pas transférées à vos proches.

Votre bénéficiaire

Si vous désignez un bénéficiaire dans votre police d’assurance-vie, l’argent de l’assurance (prestation de décès) n’ira pas à votre succession, mais directement au bénéficiaire. Le bénéficiaire peut conserver l’argent pour en faire ce qu’il veut ou il peut l’utiliser pour régler votre succession. Assurez-vous d’informer vos bénéficiaires de la façon dont vous souhaitez que l’on utilise la prestation de décès, ou ajoutez des dispositions dans votre testament afin de faire respecter votre volonté. Il importe de garder à jour la section des bénéficiaires de la police au fil des années.

Par exemple : S’il y a un chalet que vos proches souhaitent garder, le bénéficiaire peut décider d’utiliser l’argent de l’assurance pour régler les dettes de la succession ou l’impôt sur les gains en capital afin de ne pas avoir à vendre le chalet. Bien que le bénéficiaire ne soit pas tenu par la loi d’utiliser l’argent de l’assurance pour régler les dettes de la succession, il serait préférable de le faire afin que d’autres membres de la famille n’aient pas à régler les dettes de la succession.

La Loi sur les assurances ouvre dans autre page de l’Ontario stipule que lorsque vous nommez un bénéficiaire, l’argent de l’assurance est protégé des créanciers. Dans la majorité des cas, le bénéficiaire n’aura pas à payer d’impôt sur le revenu pour cette somme, mais il est recommandé de discuter des conséquences fiscales avec votre agent ou compagnie d’assurance.

Pour en savoir plus à propos des bénéficiaires, visitez la rubrique Tout ce qu’il faut savoir sur les bénéficiaires du site Web de la CSFO. (lien vers la page de la CSFO)

Avez-vous besoin d’assurance-vie?

Si vous ne savez pas si vous avez besoin d’assurance-vie, voici quelques questions à vous poser :

  • Quelle est ma participation au budget familial? À mon décès, mes survivants (partenaire, enfants et personnes à charge) pourront-ils subvenir à leurs besoins?
  • D’autres personnes sont-elles à ma charge dans mon entourage, notamment des parents, grands-parents ou frères et sœurs?
  • En tant que chef de famille monoparental, quel est le montant des paiements de pension alimentaire que je reçois ou que je verse? À mon décès, ces paiements seront-ils maintenus?
  • Est-ce que je souhaite que mon hypothèque soit réglée à mon décès?
  • Est-ce que je souhaite que de l’argent soit mis de côté pour les études de mes enfants?
  • Est-ce que je souhaite laisser une somme d’argent à d’autres membres de ma famille ou à des organismes?
  • Vais-je laisser des dettes qui réduiront la valeur de ma succession ou accableront mes proches?
  • Quelle sera l’incidence de mon décès sur mon entreprise?
  • Une assurance-vie pourrait-elle jouer un rôle dans mes objectifs financiers à long terme? L’assurance-vie permanente est assortie d’une valeur de rachat, c’est-à-dire qu’un montant est accumulé dans la police avec le temps. Éventuellement, vous pourriez utiliser la valeur de rachat de votre police pour augmenter la prestation de décès, payer les primes, compléter un revenu de retraite ou contracter une avance sur police.

La formule de l’assurance-vie n’est pas universelle. Votre situation individuelle déterminera si et quand vous devriez souscrire une assurance-vie et à combien elle devrait s’élever.

Quel niveau de couverture d’assurance-vie vous faut-il?

Le montant d’assurance-vie dont vous avez besoin dépend de certains facteurs, notamment de la somme dont auront besoin vos survivants à votre décès et de la valeur de vos actifs. Procéder à une analyse des besoins financiers pour évaluer votre situation financière actuelle, vos actifs et vos dettes, votre situation personnelle, vos objectifs et les besoins de vos proches pourrait vous aider.

La plupart des agents et des compagnies d’assurance fournissent des modèles, des exemples et des recommandations en ligne. Vous pouvez aussi remplir l’Évaluation rapide des besoins financiers de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes ouvre dans autre page.

Puisque beaucoup de facteurs individuels déterminent le montant d’assurance qui convient pour vous, une fois que vous avez rempli une analyse des besoins, vous pourriez parler à un agent d’assurance agréé ou à une compagnie d’assurance titulaire d’un permis. Voyez la rubrique Consulter un agent ou une compagnie d’assurance-vie du site de la CSFO pour en savoir plus.

Où souscrire une assurance-vie

Vous pouvez souscrire une assurance-vie auprès d’un agent d’assurance ou directement auprès d’une compagnie d’assurance, lesquels doivent tous deux être titulaires d’un permis délivré par la CSFO. Trouvez un agent agréé près de chez vous en consultant la rubrique Agents agréés en Ontario. Vous pouvez aussi vérifier si une compagnie d’assurance est titulaire d’un permis en visitant la rubrique Compagnies d'assurance titulaires de permis en Ontario ouvre dans autre page sur le site Web de la CSFO.

Pour de plus amples renseignements ou pour souscrire une assurance-vie, consultez Chercher une assurance-vie.

Conseil :
Il est bon de passer en revue votre police d’assurance-vie lorsque surviennent des événements importants, notamment l’arrivée d’enfants, un mariage ou un achat majeur, afin d’y apporter des changements au besoin.

Exclusions

Une exclusion est un risque que votre police d’assurance-vie ne couvre pas. Parmi les exclusions, notons le décès par suicide au cours des deux ans suivant la souscription d’une police d’assurance-vie, le décès attribuable à des activités à risque élevé, comme le saut en parachute, et à des états de santé préexistants. Pour en savoir plus concernant d’autres exclusions, consultez votre agent ou compagnie d’assurance.

Évaluation des risques pour l’assurance-vie, l’assurance-maladie complémentaire et l’assurance des soins dentaires

Vous croyez que vous n’aurez jamais besoin d’assurance-vie, d’assurance-maladie complémentaire ou d’assurance des soins dentaires ou que vous avez déjà assez d’assurance comme cela? Il vaut peut-être mieux y réfléchir à deux fois. Cela mérite de consacrer trois minutes à ce questionnaire pour évaluer vos besoins et prendre la meilleure décision financière possible dans votre intérêt.

Demandez aux experts : voyez comment vous pouvez poser à des experts vos questions sur l’assurance-vie et l’assurance complémentaire soins médicaux ou soins dentaires.

Types d’assurance-vie : voyez les différents types de polices et les options offertes.

Questions à poser à propos de l’assurance-vie : envisagez de poser ces questions à votre employeur, à un représentant des ressources humaines ou à un agent d’assurance à propos de votre police d’assurance-vie.

Portail sur la littératie financière ouvre dans autre page : votre guichet unique pour obtenir des liens vers d’autres excellentes ressources financières.

Consulter un agent d’assurance : sachez à quoi vous attendre lorsque vous traitez avec un agent ou une compagnie d’assurance-vie.

Tout ce qu’il faut savoir sur les bénéficiaires : apprenez qui ils sont, qui ils peuvent être et comment les changer.

Glossaire : Assurance-vie : comprenez mieux les termes utilisés pour parler d’assurance-vie.

Laissez un commentaire

À PROPOS DE LA CSFO

Le mandat de la CSFO est défini par la loi. Il consiste à fournir des services de réglementation pour protéger l'intérêt du public et favoriser la confiance du public dans les secteurs réglementés. La CSFO réglemente le secteur du courtage d’hypothèques, le secteur des assurances, les régimes de retraite, les sociétés de prêt et de fiducie, les credit unions et caisses populaires, les sociétés coopératives en Ontario et les fournisseurs de services qui facturent les assureurs automobiles pour des indemnités d’accident légales. La CSFO relève du ministre des Finances.